BHL et la Libye : La discrétion d'un héro

BHL et la Libye : la discrétion d’un héros
 

Henri MalerJulien Salingue

 

Encore BHL ? Oui encore. Non seulement parce qu’il est difficile de ne pas le voir, l’entendre ou le lire dans les principaux médias, mais parce que sa présence est exemplaire : elle montre comment un rôle effectif, mais indiscutablement discutable. De toute évidence, BHL s’est montré influent auprès de Nicolas Sarkozy afin que celui-ci invite des représentants de l’opposition libyenne. De même, il a largement soutenu les initiatives diplomatiques du gouvernement français pour obtenir le vote de la résolution 1973 de l’ONU. De là à considérer que ces interventions furent décisives, il n’y a qu’un pas que seuls, jusqu’à présent, BHL lui-même et ses admirateurs ont pris le risque de franchir. Il est vrai que l’absence de version officielle peut s’expliquer par la volonté de Nicolas Sarkozy et de son gouvernement de s’attribuer le mérite exclusif de leur action.

 

Le phénomène n’aura échappé à personne : depuis un mois, l’omniprésent Bernard-Henri Lévy squatte le paysage médiatique. Télé, radio, presse écrite… Impossible de ne pas croiser le "philosophe" depuis qu’il a enfourché son nouveau cheval de bataille : la révolte libyenne. BHL est partout et brille, une fois de plus, par sa modeste modestie. Ses confrères le lui rendent bien qui, à de rares exceptions près, rivalisent de « portraits » plus dégoulinants de cirage les uns que les autres.

 

Liste des passages radio et télé de BHL entre le 1er et le 24 mars

L’édition spéciale de Canal plus (1er mars) 
- Journal de 13h de TF1 (5 mars) 
Europe 1 soir (7 mars) 
Le Grand journal de Canal plus (7 mars) 
Le choix de Yves Calvi (RTL, 7 mars) 
- Plateau de France 24 (10 mars) 
- Journal de 20h de France 2 (10 mars) 
- Invité de la rédaction sur RTL (12 mars) 
- Invité sur al-Jazeera (12 mars) 
- Invité de Guillaume Durand sur i>TELE (15 mars) 
- Invité du 7-9 de France Inter (17 mars) 
- Interview sur la BBC radio (17 mars) 
- Émission l’Invité (TV5 Monde, 17 mars) 
- Journal de 18h de BFM TV (17 mars) 
Ce soir (ou jamais !) (France 3, 17 mars) 
L’édition spéciale de Canal plus (18 mars) 
Semaine critique ! (France 2, 18 mars) 
Revu et corrigé (France 5, 19 mars) 
C’est arrivé demain (Europe 1, 20 mars) 
Du grain à moudre (France Culture, 21 mars) 
Preuves par 3 (Public Sénat, 23 mars) 
- Journal de 20h de France 2 (24 mars)

 

Soit, à peu de choses près (mais il est possible qu’il en manque au recensement), un passage par jour pendant plus de trois semaines, sans compter les articles de presse écrite (française et étrangère -El País, (Espagne), le Corriere della Sera (Italie) et l’Huffington Post (USA))
.

Une mention spéciale à CNN…

« L’homme qui a conduit le monde à la guerre en Libye »


Comment notre héros s’est-il retrouvé en Libye ? La question lui a été posée à de multiples reprises. Et sa réponse ne varie guère : c’est son « instinct » (qui l’y a conduit : « C’était un accident de l’histoire. Je me trouvais en Égypte quand Kadhafi a envoyé ses avions tirer sur les manifestations pacifiques à Tripoli. Cela me parut tellement énorme, sans précédent, et je sentis les démocrates égyptiens autour de moi tellement horrifiés, que je décidais instinctivement de me rendre en Libye sur le champ »

 

Le témoin portant témoignage est au moins aussi important que ce dont il témoigne : le photographe attitré de BHL ne s’y est pas trompé !

 

 

 

S’il est vrai que Mouamar Khadafi, de révolutionnaire qu’il fut lorsqu’il renversa la monarchie des Senoussi, au début des années 70, a été transformé en tyran ubuesque et sanguinaire par les médias, si les représailles dont il est accusé d'infliger à son peuple sont inadmissibles et si toute personne sensée ne peut que souhaiter sa chute rapide, il n’en demeure pas moins que le champions des droits de l’homme et que la sauce occidentale qu’est BHL est mal placé pour donner des leçons à quiconque.

En effet, lorsque Israël a pilonné le bande de Gaza en décembre 2008, à l’occasion de l’opération « Plomb durci », y massacrant 1.200 Palestiniens, blessant 4.000 autres parmi lesquels bon nombre de femmes et d’enfants, BHL, héritier de l’immense fortune de son père qui exploita les bois précieux d’Afrique noire durant un demi-siècle, n’a jamais ouvert la bouche. Ni lorsque l’Université de Gaza, l’hôpital de l’ONU, des écoles et des bâtiments administratifs, et même des cimetières, ont été détruit par les sionistes avec des bombes américaines.

Jamais BHL n’a demandé la création d’une zone d’exclusion aérienne au-dessus d’Israël !

Pourtant, le rapport Goldstone commandité par l’ONU en janvier 2009 est formel : outre les massacres et destructions énumérés plus haut, l'état d'Israël a été pris en flagrant délit d’utilisation d’armes au phosphore blanc, armes formellement interdites par toutes les conventions internationales sur les conflits armés.

La Libye est le pays le plus riche d'Afrique, et la coalition international regroupe 4 des pays avec les plus gros déficits public au monde (France, Royaume unis et Italie 2 000 Milliards, Etats unis 18 000 Milliards).

Il va sans dire que les miettes que pourra récupérer Bernard Henry Levy de cette guerre financière seront colossale.

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×