Comprendre l'écriture musicale

Définition

  • Ecriture : Système de représentation graphique d’une langue, au moyen de signes inscrits ou dessinés sur un support, et qui permet l'échange d'informations sans le support de la voix.
  • Syllabe(s) : Son ou groupe de sons qu'on prononce par une seule émission de voix.
  • Strophes : Ensemble structuré de vers qui forment l'ensemble d'un texte.
  • Vers : Ensemble de mots formant une unité.

 

 

Ecriture de textes pour musiques

Avant toute chose, il faut définir si il faut écrire le texte avant avoir écouter la musique ou après :

  • Avant : L'avantage consiste à pouvoir choisir une musique en parfaite harmonie avec le texte écris. Par contre, le texte s'appuiera sur un tempo personnel. C'est une technique à utiliser pour mettre en avant une conviction.
  • Après : L'avantage principal est d'être "imprégné" du sentiment et de la personnalité que dégage la musique. C'est une technique à utilisé pour mettre en avant une émotion.

Il faut ensuite choisir un thème.

Pas la peine de s'attarder sur des sujets qui ne comporte qu'un seul "sens" comme par exemple des textes écris simplement sur l'amour. Ils sont utiles pour une thérapie personnelle mais en aucun cas pour prendre du plaisir à l'écriture.

En revanche, créer, inventer, ou même élaborer un thème, reste le moyen de plus captivant pour l'auteur, et au final le plus touchant pour l'auditeur. Exemples :

  • Avec des chiffres : Introduire des calcules mathématique, des suites de chiffres, des problèmes, des charades, jouer entre les chiffres et les mots, etc.
  • Avec des mots : Inverser les phrases, répéter un mot avec des significations différentes, faire des jeux de mots, mettre des citations, utiliser le champs lexical d'un mot, prendre plusieurs mots qui se ressemblent, etc.
  • Avec des contextes : Créer des personnages, remplacer les personnages, inventer des époques, écrire sur des proverbes, jouer avec le temps (dans tous les sens du terme), créer des pays, faire des personnages avec des états, des sentiments, des mots, etc.
  • Avec l'actualité : description de la vie d'une ou plusieurs personnes, des contextes d'actualités, etc.
  • Avec la comparaison : parler de couleurs, chemins parallèles entre deux personnages, parler d'un personnage par rapport à un objet, etc.

On peux ensuite les mélanger entre eux, inventer des contextes, jouer avec la grammaire, etc. Le but étant tout simplement de rendre un texte unique. Il ne faut pas oublier d'y mettre l'émotion adéquat, pour que le texte soit crédible et envisageable par l'auditeur.

 

L'étape suivante reste la plus difficile. C'est la scénarisation. 

Cette étape reste pour une majorité de personnes l'obstacle qui les empêchent de prendre du plaisir pour l'écriture.Elle consiste à mettre en place ses idées et à organiser son écriture.

L'écriture de texte pour des musiques comporte généralement 2 à 4 couplets avec 1 à 4 refrains, qui se succèdent alternativement. Le couplet à la caractéristique de présenter de nouvelles paroles à chaque exposition, et par opposition, le refrain quand à lui répète habituellement les mêmes paroles. Exemple :

 

Couplet 1

Refrain

Couplet 2

Refrain

Couplet 3

Refrain (x2)

 

Chaque couplets se composent généralement de 1, 2, 4, 8, ou 16 strophes. Exemple :

Strophe 1

Strophe 2

Strophe 3

Strophe 4

Refrain

Strophe 5

Strophe 6

Strophe 7

Strophe 8

Refrain


Pour organiser son texte, il ne faut pas hésiter à découper les couplets entre eux en plusieurs parties comme par exemple faire un début, un milieu, et une fin. En tout cas, il ne faut surtout pas se lancer dans un texte sans avoir un minimum imagés les idées qui feront du texte un tout.

De plus, il ne faut pas oublier que la lecture, qu'elle soit de nature divertissante ou utilitaire, est un atout hors du commun pour tout écrivain.

Lire, se renseigner, s'instruire, est indispensable pour l'élaboration d'un texte.

Et enfin, il ne faut pas oublier l'importance du dictionnaire, pour les définitions et synonymes.

 

Arrive ensuite la composition des vers, et donc les rimes.

Chaque strophe se découpe généralement en 4 vers (quatrain), comportant habituellement 1 rime chacune. Exemples :

 

Rimes plates (AA-BB)

...maison

...raison

...nuage

...virage

 

Rimes croisées (AB-AB)

...terre

...foi

...père

...loi

 

Rimes embrassées (AB-BA)

...livre

...droit

...proie

...vivre


On peut aussi mettre en valeur une voyelle pour donner de l'impact :

  • Le monde accourt, sur peu d'amour, c'est un atout, pour ceux qui court et qui encourt, comme une arme lourde.

 

Mais le mieux pour donner de la force au texte reste l'application d'une même consonne (ou groupe de consonnes) sur plusieurs mots :

  • Je pense au fou qui a vu fuir la paix en être fier.
  • J'ai pas le coeur pur, J'ai pas encore la force pour, chaque jour j'espère, m'acquitter de mes 5 prières, car j'suis fais pour.

 

Chaque mot peux ainsi se décomposer en plusieurs source d'inspiration. Exemple : Montrer

  • Rimes riches : gronder, contrer, sonder, etc.
  • Rimes suffisantes : sonner, ronfler, foncer, etc.
  • Rimes pauvres : aider, cadrer, pister, etc.
  • Mots proches : mettrai, monter, mitré, etc.
  • Mêmes voyelles : bonder, combler, tomber, etc.
  • Mêmes consonnes : mettre, monture, matière, etc.
  • Mot inclus : démontrer, remontrer, prémontré, etc.

 

" Le plus complexe réside dans le fait d'amener une connotation à son vers, qui lui donnera une signification à sa strophe, puis celle-ci apportera un but au couplet, qui livrera une sensation à la mélodie, et qui elle-même révélera un sentiment à l'oreille. Et là tout aura un sens."

 

T.W

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×